Accueil Le recyclage du verre Questions/Réponses

Questions/Réponses

  • Pourquoi ne pas mettre le verre culinaire («verre à boire») ni la «vaisselle transparente» dans le conteneur?
    • Le verre culinaire et la vaisselle « en verre » ont bien souvent une composition chimique différente du verre d’emballage qui rend impossible leur intégration au calcin utilisé dans les fours verriers. La «vaisselle transparente» (assiettes, plats...) est la plupart du temps réalisée à partir d’une céramique qui fond à une température beaucoup plus élevée que le verre d’une bouteille. C’est ce qu’on appelle un infusible. Si on ne parvient pas à l’enlever avant enfournage, on retrouve ces morceaux dans les objets finis, ce qui entraîne des défauts dans les emballages.
  • Peut-on mettre les flacons de parfum dans les conteneurs à verre ?
    • Oui, ils sont recyclables de la même façon que les pots, bocaux et bouteilles.
  • Tous les emballages en verre contiennent-ils du verre recyclé ?
    • A l’origine, seuls les emballages en verre de couleur pouvaient être faits à partir de calcin. Maintenant, grâce aux techniques de démélange (séparation du calcin blanc du calcin de couleur par un procédé de tri optique), le verre clair peut contenir également du calcin.
  • Les verreries françaises peuvent-elles absorber tout le verre collecté ?
    • Oui. Grâce aux nouvelles techniques de tri, l’incorporation de calcin est beaucoup plus importante, notamment dans la fabrication de verre clair.
  • Le verre collecté est-il réellement recyclé ?
    • Oui. Les verriers s’engagent à reprendre le verre collecté par les collectivités et à le réintroduire dans leurs fours. Les collectivités signent des contrats de partenariat avec les sociétés agréées (Adelphe ou Eco-Emballages) qui leur apportent un soutien financier à la tonne.
  • Que devient le verre qui n’est pas mis dans les conteneurs et donc non recyclé ?
    • Il part en décharge ou en incinérateur. Il est donc perdu à jamais et  «encombre» inutilement la décharge ou l’incinérateur. Il faut de plus payer le coût de traitement à la tonne.
  • La consigne n’a-t-elle pas des avantages sur le recyclage ?
    • Le choix de l’emballage et du mode de distribution d’un produit est du ressort du metteur en marché. Ce choix est guidé par différents critères comme les distances de transport, la structure de production (locale ou centralisée) et l’acceptation des circuits de distribution et du consommateur final.
  • Faut-il ôter les capsules métalliques des bocaux et les bouchons des bouteilles ?
    • C’est sans grande importance mais il est préférable de les enlever avant de déposer le verre d’emballage dans le conteneur. Les capsules restantes seront éjectées grâce au tri.
  • Les bocaux avec une monture métallique et la célèbre rondelle orange (type le Parfait) sont-ils recyclables ?
    • Ces bocaux sont recyclables. Il est inutile d'enlever la monture métallique. Elle sera éliminée  grâce au tri.
  • Que touche exactement la Ligue contre le cancer, qui verse, et selon quels critères ?
    • Après avoir été partenaire historique des verriers, c’est aujourd’hui aux collectivités locales d’associer la Ligue contre le cancer ou tout autre cause d’intérêt général au recyclage du verre.